fbpx

12 janvier 2021

Un nouvel étudiant bien spécial

Après quatre vols et près de deux jours de voyage, le troisième étudiant parrainé par le Programme d’étudiant.e.s. réfugié.e.s (PÉR) du Cégep de Lévis est enfin parmi nous. Et depuis son arrivée au Canada, il est résident permanent. Nous lui souhaitons la bienvenue!

D’origine congolaise, l’étudiant parrainé vivait en tant que réfugié en Ouganda avant de poser le pied en sol québécois, le 7 janvier, avec six mois de retard. Il va sans dire qu’il attendait le moment avec impatience, considérant la rudesse de la vie en exil. Actuellement en quarantaine dans l’une des résidences étudiantes du cégep, il se prépare à commencer sa première session d’études chez nous, le 25 janvier.

Le comité a tout préparé pour accueillir l’étudiant et pour l’aider pendant la période d’isolement obligatoire. « Les petits plats ont été préparés avec amour par des membres du comité étudiant, des membres du comité institutionnel et leurs familles. Ils sont tous accompagnés de petits mots et de conseils écrits à la main pour les réchauffer et les servir. C’est vraiment très beau et touchant! », explique Marie-Claire Voyer-Messier, une des responsables du PÉR.

Un processus de sélection exigeant

Le Programme d’étudiant.e.s réfugié.e.s est offert dans divers camps de réfugiés d’Afrique et du Moyen-Orient. L’organisme partenaire Entraide universitaire mondiale du Canada (EUMC) s’occupe de la sélection et de la formation des candidats. Puisqu’il s’agit d’un programme axé sur l’éducation, les candidats sélectionnés doivent détenir un niveau de scolarité suffisant pour pouvoir être admis au cégep (ou à l’université).

Les étudiants sélectionnés doivent passer une longue série de tests et d’entrevues (environ un an). Pour venir au Cégep de Lévis, l’étudiant parrainé a dû obtenir un résultat en français qui respecte les exigences du Service régional d’admission au collégial de Québec (SRACQ). L’EUMC les prépare par ailleurs à vivre un choc culturel et à la vie d’étudiant au Canada.

Pendant ce temps, au Cégep de Lévis…

Pendant plusieurs mois, quelque 15 étudiants se sont impliqués pour préparer l’arrivée de ce troisième étudiant parrainé, pour l’accompagner dans les sphères scolaire, sociale et financière. S’habituer à notre climat lui posera un défi de plus – l’étudiant devait arriver au mois d’août! Le comité a réalisé des campagnes de financement pour boucler le budget et a organisé une collecte de matériel. Il a aussi préparé un horaire de quarantaine, des tutoriels en ligne, une trousse pédagogique et des ateliers sur la culture québécoise.

Travail d’équipe

Saviez-vous qu’il en coûte 24 000 $ en argent et en services pour parrainer un seul étudiant? Le programme PÉR change la vie de jeunes et contribue à rendre le Cégep de Lévis plus inclusif et ouvert à la diversité. Des employés contribuent de façon volontaire en faisant un don par prélèvements sur leur paie ou un don unique.

Merci à tous les partenaires

Partenaires sur le campus

  • Fondation du Cégep de Lévis
  • Direction générale du cégep
  • Association étudiante (AGEECL)
  • Bureau de l’international et du développement durable du cégep
  • Direction des affaires étudiantes et communautaires du cégep
  • Syndicat des professeures et des professeurs du cégep (SPPCLL)
  • L’Association des cadres du cégep
  • Service des résidences étudiantes
  • Coopsco Lévis
  • Services alimentaires Excelso

Partenaires de la communauté

  • Société de transport de Lévis
  • Canadian Tire de Lévis
  • L’organisme Le Tremplin
Le comité du PÉR remercie les professeurs Corinne Lajeunesse et Martin Bussières ainsi que toute l’équipe d’étudiants qui devaient voyager en Italie l’été dernier pour leur généreux don de 2 000 $. Cet argent durement amassé lors de collectes de fonds devait servir à payer leur voyage, qui a finalement été annulé en raison de la pandémie.

Les étudiants qui s’impliquent au sein du comité du PÉR contribuent chacun à leur façon : administration, planification du parrainage, intégration de l’étudiant parrainé, etc. Laurence Breton en est à sa troisième année d’implication. Elle agit comme coordonnatrice du comité étudiant.

Laurence Breton
Double DEC – Sciences humaines et Langues

« Même si nous n’avons pas pu vivre physiquement l’arrivée de l’étudiant, cela a été pour moi un événement très excitant et émotif! Particulièrement en ces temps inhabituels, j’ai pu réaliser que même derrière notre ordinateur, nous avons contribué à faire concrètement une différence dans le monde qui nous entoure. C’est l’aboutissement de plusieurs mois de préparation, mais à la fois le début d’une belle grande aventure en compagnie de cette magnifique personne que nous accueillions à bras ouverts! »

Catherine Villeneuve
Sciences humaines – profil Découverte du monde

« L’arrivée de l’étudiant parrainé représente pour moi la preuve qu’il est possible d’aider les gens dans le besoin si l’on travaille fort. La preuve que toutes les actions que nous faisons, aussi petites soient-elles, peuvent avoir un énorme impact sur la vie des autres. La preuve qu’en gardant l’esprit ouvert, les rencontres interculturelles sont infinies. Puis finalement la preuve que la persévérance est plus forte que tout. Ça fait du bien de pouvoir faire quelque chose de concret pour aider les autres surtout en ces temps où nous sommes tous éloignés les uns des autres. »

Sofia Ramirez
Langues

« Personnellement, j’ai décidé de collaborer avec quelques autres membres du comité afin de créer une chaîne YouTube dans laquelle on publie des vidéos sur la culture québécoise et notre mode de vie. Cette chaîne a pour but d’offrir un aperçu de notre culture à l’étudiant et de faciliter son intégration. Cette session, ce sera la première fois que j’aurai la chance d’accueillir un étudiant et j’en suis très reconnaissante. »