1er novembre 2022

Le DEC en Histoire et civilisation le conduit jusqu’à La Haye

Simon Rollat a choisi le droit parmi toutes les options qui s’offraient à lui

Le droit a toujours beaucoup intéressé Simon Rollat, originaire de la France. À son arrivée au Québec en 2013, il avait un intérêt marqué pour les affaires internationales, l’histoire, la politique et la culture. Lorsqu’est venu le temps de s’inscrire au cégep, son choix n’a pas été très ardu. Le programme Histoire et civilisation comblait toutes ses attentes.

« C’est selon moi LE programme humaniste par excellence. Il nous amène à réfléchir selon des perspectives différentes sur de nombreux sujets. » C’est cela qui l’a préparé adéquatement pour la suite de ses études, sans oublier la qualité d’enseignement des professeurs, les nombreuses recherches effectuées en classe, le travail sur le terrain, qui apporte un aspect très concret à la portion enseignement, ainsi que l’esprit de communauté qui règne dans le groupe formé par les étudiants d’une même cohorte.

Le droit, toujours le droit!

Une fois son DEC terminé en 2018, Simon a suivi son idée première et a poursuivi ses études universitaires en droit en s’inscrivant au double baccalauréat en common law et droit civil à l’Université McGill. À l’été 2022, il a travaillé en tant qu’étudiant au bureau montréalais de la firme Blake, Cassels & Graydon. Il ne lui reste que les cours du Barreau du Québec à réussir pour pouvoir exercer pleinement son métier.

Une expérience unique

Mais la véritable aventure, Simon la vivra dès l’automne 2023, alors qu’il aura la chance de travailler à la Cour permanente d’arbitrage, aussi appelée Tribunal de La Haye, aux Pays-Bas, pour une période d’un an. Cette instance à vocation universelle est chargée de juger les personnes accusées de génocide, de crime contre l’humanité, de crime d’agression et de crime de guerre.

À son retour, il réintégrera les bureaux de Blake, Cassels & Graydon, où un emploi lui est assuré.

Ouverture sur les autres et sur le monde

Simon ne cache pas que la formation reçue au Cégep de Lévis lui sert constamment dans la pratique de sa profession. « Le principal atout du programme Histoire et civilisation est qu’il nous apprend à avoir une ouverture sur les autres et sur le monde. Il nous enseigne également à voir comment les choses sont connectées entre elles. »

Outre l’ouverture d’esprit, les qualités essentielles pour s’orienter vers les professions liées au droit sont la curiosité intellectuelle, le désir d’échanger avec les autres et la soif d’en savoir toujours plus sur la manière dont les relations se tissent et quelles incidences les événements ont-ils les uns sur les autres. « Si le mot pourquoi revient souvent dans vos conversations, c’est un bon signe! »

À plus long terme, Simon aimerait développer une expertise en droit international et traiter des dossiers d’intérêt public. Et pourquoi ne pas transmettre sa passion en enseignant au cégep ou à l’université?