fbpx

28 juin 2021

Un conseil consultatif sur les compétences à l’ère de l’industrie 4.0

Alors que la pénurie de main-d’œuvre spécialisée est sur toutes les lèvres, des dirigeants d’entreprises innovantes de la région révèlent une autre difficulté à l’ère de l’industrie 4.0 : le besoin pressant d’aider les travailleurs à développer davantage leurs compétences non techniques.

Ce constat émane des travaux du conseil consultatif 4.0 mis sur pied l’automne dernier par la Direction de la formation continue et des services aux entreprises du Cégep de Lévis (DFCSE). Des chefs d’entreprises, des acteurs du développement économique ainsi que des représentants de centres de recherche et d’établissements d’enseignement se sont réunis trois fois pour discuter des défis liés à la maîtrise des compétences à l’ère de l’industrie 4.0, la quatrième révolution industrielle. Tous ces gens, des leaders dans leur domaine, ont participé à ce chantier, sachant qu’au terme des trois rencontres prévues, le cégep proposerait un plan pour répondre à leurs besoins.

Kathleen Cantin, directrice de la DFCSE du Cégep de Lévis, s’attendait à ce que les hauts dirigeants d’entreprises lui fassent part de besoins techniques avancés : « Ils nous ont plutôt exprimé leur grande satisfaction à l’égard des connaissances techniques de nos diplômés. Rapidement et de façon consensuelle, ils nous ont exprimé le besoin d’accompagnement pour améliorer les compétences non techniques des membres de leurs équipes, c’est-à-dire les soft skills. »

Les équipes du Cégep de Lévis et de l’UQAR se sont mises au travail afin de proposer des stratégies d’intervention concrètes pour répondre aux besoins des entreprises. 

Les compétences non techniques

Plusieurs membres du conseil aimeraient que le développement de compétences non techniques soit davantage intégré dans les programmes de formation pour donner l’occasion aux étudiants d’améliorer, entre autres :

  • leur capacité à communiquer, à vulgariser l’information, à interagir avec les gens des ressources humaines et à développer leurs aptitudes en négociation;
  • leur adaptabilité, leur créativité et leur capacité à mobiliser une équipe pour réagir à tout changement technologique et pour résoudre des problèmes; 
  • leur sens des responsabilités.

Dans un contexte où la technologie évolue très rapidement, ces habiletés sont essentielles à la mobilisation et à la performance des équipes de travail.

Les rencontres virtuelles étaient animées par Louis Duhamel, stratège d’affaires et spécialiste du secteur manufacturier.

Des entreprises tournées vers le futur

Lors de la première rencontre du conseil consultatif, plusieurs participants ont expliqué que leur organisation était bien engagée dans la voie du 4.0. Après l’automatisation des procédés industriels et l’implantation de la robotique, la connectivité des logiciels et des équipements leur apparait comme la suite logique vers la concrétisation de l’usine du futur, un tournant inévitable pour être en mesure de rivaliser avec la concurrence. L’intelligence artificielle, les mégadonnées, l’infonuagique, etc., font donc déjà partie de leur réalité.

De nouvelles activités de formation au Cégep de Lévis et à l’UQAR

Le Cégep de Lévis et l’UQAR préparent actuellement des plans de formation découlant directement des commentaires exprimés par les dirigeants d’entreprises qui ont participé à la réflexion. Les deux établissements souhaitent être en mesure d’accueillir les premiers groupes dès le mois de janvier 2022.

Dans un avenir rapproché, le cégep compte lancer un projet pilote. Marie-Lise Mathieu, conseillère pédagogique au cégep, en a présenté les grands axes lors de la troisième rencontre du conseil. Il s’agit d’une formation élaborée pour des superviseurs, des chefs de service, des contremaîtres, etc., visant le développement de compétences non techniques pour créer des équipes de travail fonctionnelles et performantes. Des dirigeants d’entreprise ont déjà levé la main pour indiquer qu’ils souhaitaient participer au projet pilote.

Par la voix de sa vice-rectrice à la planification et aux partenariats, Mélanie Gagnon, l’UQAR a présenté une nouvelle formation dont le but est de mieux outiller les conseillers en ressources humaines dans le contexte de l’industrie 4.0.

Les conseillers en ressources humaines pourront se pencher sur les concepts de la cartographie des compétences pour être en mesure d’anticiper les besoins futurs de l’entreprise et d’établir un plan d’actualisation de compétences pour chaque travailleur.

Yves Dessureault est directeur général du Centre de robotique et de vision industrielles (CRVI), Centre collégial de transfert de technologie affilié au cégep. Il a participé aux trois rencontres du conseil consultatif 4.0.

« Le contexte du travail aujourd’hui et les défis des entreprises exigent que l’organisation soit innovante et performante. L’innovation se fait de plus en plus en multi-expertises. Le travail en équipe multidisciplinaire est plus complexe que le travail d’une équipe d’une même discipline. L’équipe multidisciplinaire doit se créer un cadre de références qui permet le partage des idées et l’avancement efficace des projets. Elle doit donc avoir un langage, des règles et des normes qui seront comprises et utilisées de la même façon par chaque membre de l’équipe. C’est ce que le groupe de travail a très bien exprimé. Cette compétence d’équipe multidisciplinaire doit aujourd’hui faire partie de la formation de l’étudiant, car elle contribue à stimuler l’apprentissage, la motivation, la performance et la reconnaissance mutuelle des membres de l’équipe 4.0. Elle crée un contexte favorable à l’épanouissement des individus, ce qui se reflète sur le succès de l’entreprise.

Je suis très impressionné de l’efficacité et de l’engagement de cet excellent groupe de travail. En très peu de rencontres, nous avons réussi à déterminer les priorités et à faire des recommandations. Le cégep a bien récupéré le tout et s’est engagé à mettre en œuvre des solutions adaptées. »

Le Cégep de Lévis remercie les membres du conseil consultatif pour leur participation  

Sylvain St-Hilaire
Président
Scies BGR

Louis Veilleux
Fondateur
Groupe Mundial

Martin Forest
Vice-président aux opérations
Meubles South Shore

Francis Coté
Vice-président — Recherche et développement
IPL

Yves Proteau
Président
APN Global

Renaud Lafond
Directeur, actuariat
Data Lab Intact

Marc Caron
Vice-président — Technologies de l’Information
Duvaltex

Alexandre Paré
Directeur d’ingénierie
Revtech Systèmes

Frédérick Marier
Vice-président — Innovation et Services aux opérations
Teknion Roy et Breton

Claude Morasse
Directeur — Développement corporatif
Premier Tech

David Gagné
Vice-président — Service de métrologie, service après-vente et contrôle de qualité
Creaform

Dany de Chantal
Directeur — Technologies de l’information
Programme NeXT Desjardins

Mathieu Deblois
Président
Précinov

Nicolas Kronstrom
Président
Aventus Innovations

Yves Dessureault
Directeur général
Centre de robotique et de vision industrielles (CRVI)

Mélanie Gagnon
Vice-rectrice à la planification et aux partenariats à l’UQAR

Audrey Murray
Présidente
Commission des partenaires du marché du travail

François Gingras
Directeur — Développement et accompagnement technologique
Investissement Québec — CRIQ

Steve Leclerc
Directeur régional adjoint
Développement économique Canada

Yvan Nadeau
Directeur du Centre local d’emploi de Lévis
Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité

Luc Plante
Coordonnateur
Ministère de l’Économie et de l’Innovation

Marco Blouin
Directeur général — Direction générale de la science et des partenariats
Ministère de l’Économie et de l’Innovation

Philippe Meurant
Direction du développement économique et de la promotion
Ville de Lévis

Du Cégep de Lévis

Guy Patterson
Directeur général par intérim

Isabelle Tremblay
Directrice des études par intérim

Kathleen Cantin
Directrice de la Formation continue et des services aux entreprises