fbpx

4 avril 2022

Bourses d’admission : Justine Morin jongle avec son horaire pour conjuguer toutes ses passions

La finissante de l’école secondaire Louis-Jacques-Casault étudiera en Sciences humaines et Langues

Elle est l’une des 10 lauréates des bourses d’admission de 1 000 $ offertes par la Fondation du cégep à des jeunes de 5e secondaire, qui commencent leur parcours collégial cet automne.

Justine Morin l’avoue bien sincèrement : elle ne s’ennuie jamais. Avec un horaire aussi chargé que le sien, qui pourrait bien avoir le temps de se tourner les pouces? Avec l’école, le sport, la famille, les amis et le travail, son agenda lui est très pratique!

Finissante à l’école Louis-Jacques-Casault à Montmagny, Justine en est également la présidente cette année, ce qui la rend très fière. Son désir de faire évoluer les choses l’a poussée à poser sa candidature, elle qui avoue beaucoup aimer la politique. Parmi ses revendications, elle a réussi à élargir le droit à un moyen de transport commun pour toutes les équipes sportives de son école, un privilège auparavant accordé uniquement au football et au hockey.

Un esprit sain dans un corps sain

Le sport est très important dans le quotidien de Justine. Et chaque sport auquel elle s’est inscrite au cours de sa vie l’a aidée à développer une qualité. Le karaté, qu’elle pratique depuis l’âge de 9 ans, lui a appris la persévérance. Surtout depuis les deux dernières années, alors que son examen pour obtenir sa ceinture noire a été repoussé en raison de la pandémie. Mais elle ne s’est pas découragée et a surmonté ces embûches pour atteindre l’objectif qu’elle s’était fixé.

Justine a également joué au football à son école secondaire, entourée de coéquipiers masculins. Elle a découvert que même si la société dit que c’est un sport de gars, elle pouvait le faire. Elle a appris à foncer, peu importe ce que les autres pouvaient en penser. Le fort sentiment d’appartenance qu’elle a développé en compagnie de ses camarades lui a rappelé ce qu’elle vit avec sa famille, qui est ce qu’elle a de plus précieux au monde.

Elle pratique d’ailleurs le tir à l’arc, pour la chasse, mais aussi de manière compétitive, en compagnie de sa mère, de son père et de son frère. Un sport qui lui a enseigné la concentration et le sens des responsabilités.

L’importance de communiquer

Justine se qualifie elle-même de moulin à paroles et aime discuter de tous les sujets possibles, de son dernier examen de mathématiques ou de la guerre en Ukraine. Mais elle sait également écouter les gens, saisir leurs besoins et mettre en place des activités qui leur plairont, ce qu’elle tente de faire dans ses fonctions de présidente de l’école.

Pour la suite de ses études, Justine souhaitait conjuguer école, famille, amis et sports. Le Cégep de Lévis lui propose tout cela et bien plus encore, estime-t-elle. Inscrite au double DEC en Sciences humaines et Langues, elle a découvert avec beaucoup de plaisir le laboratoire de langues lors de la journée portes ouvertes. Elle est tentée par le rugby, qui ressemble au football qu’elle aime tant. La proximité du cégep et de son village, Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud, lui permettra de rester en contact avec sa famille pendant ses études. Enfin, la taille de la Ville de Lévis lui offrira des occasions de vivre de nouvelles expériences, ce qu’elle souhaite ardemment réaliser.