Kim Gingras nous plonge dans son histoire

Le diplômé en Histoire et civilisation est agent de développement en patrimoine immobilier

Kim Gingras s’est toujours passionné d’histoire. Son programme l’a bien préparé pour ses études universitaires et pour l’exercice de son travail.

« En plus des connaissances que j’y ai acquises, le programme m’a permis de développer des méthodes de recherche efficaces et pratiques. La marche entre le cégep et l’université a été moins difficile à gravir. Nous pouvions facilement reconnaître les diplômés de Lévis dans nos cours universitaires. »

Esprit critique et rigueur

Pour bien réussir comme historien, il faut faire montre de beaucoup de rigueur et de planification. « Ça nécessite beaucoup de travail et il ne faut pas se décourager. Les réponses que l’on cherche ne sont pas toujours aussi évidentes qu’elles le semblent. C’est rarement 2 + 2 = 4 dans ce domaine! »

Le programme Histoire et civilisation a grandement contribué à développer son esprit critique, une qualité essentielle pour devenir historien. « Il faut être ouvert sur le monde, sur les autres cultures, ne pas se mettre d’œillères. »

Proximité entre professeurs et étudiants

Ce que Kim Gingras retient de son passage au Cégep de Lévis est la proximité qui existait entre les étudiants, mais aussi avec les professeurs. « Le côté humain y est très développé, les liens qu’on tisse sont forts. J’ai aussi beaucoup aimé le stage que j’ai fait en Haïti en 2012 comme activité parascolaire, alors que j’étais membre du conseil d’administration de l’organisme Amitié Haïti-Lévis. Mais le point culminant de mon parcours collégial demeure le voyage de fin d’études du programme que l’on a fait en France et en Italie. Un moment inoubliable! »

Kim a rédigé l’ouvrage de vulgarisation historique Montmagny entre histoire et mémoire à l’occasion du 375e anniversaire de la municipalité. Un travail qui a été grandement facilité par les notions acquises lors de son passage au Cégep de Lévis, estime l’historien.

Travailler dans sa ville natale

Kim Gingras exerce un métier qui le passionne depuis qu’il a terminé ses études, une chance qu’il reconnaît chaque jour. Et comme si ce n’était pas assez, il le fait dans son patelin d’origine, Montmagny.

Diplômé du programme Histoire et civilisation en 2012, Kim poursuit des études universitaires et obtient son baccalauréat en histoire à l’Université Laval trois ans plus tard. Il entame ensuite une maîtrise avec mémoire, mais il ne la terminera toutefois pas, car une opportunité de carrière inespérée se présente à lui. On lui propose un poste de consultant en patrimoine et en muséologie, une fonction qu’il remplira pendant cinq ans.

Depuis avril 2021, il occupe le poste d’agent de développement en patrimoine immobilier pour les MRC de Montmagny et de L’Islet. « Le patrimoine bâti est très important pour bien comprendre l’évolution d’une communauté et l’un des volets du programme sur lequel je travaille est la restauration de bâtiments historiques situés sur le territoire. »

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 18