fbpx

14 février 2022

Laisser la mauvaise note derrière soi et continuer

Une belle victoire pour Amélia Gendron-Gravel

Vivre un échec, peu importe qu’il soit scolaire, amoureux ou professionnel, n’est pas toujours facile à accepter. Mais cela arrive inévitablement à tout le monde et l’important, c’est de ne pas se laisser abattre. C’est ce que croit Amélia Gendron-Gravel, qui a obtenu son diplôme en Sciences de la nature au Cégep de Lévis en décembre dernier. Une belle victoire qu’elle savoure aujourd’hui.

Apprendre à gérer le stress

« Dès ma première session, j’ai compris que je devrais faire ma formation en deux ans et demi. Ça n’allait pas du tout, je n’arrivais pas à gérer mon temps ni mon stress », raconte-t-elle avec le recul. Une présentation d’une aide pédagogique individuelle réalisée un midi dans le cadre de l’activité ExploraSciences l’a interpelée et elle a décidé de la consulter.

« Je lui ai raconté mon parcours, mes échecs, mes bons coups et elle m’a beaucoup aidée. Je suis aussi allée consulter la psychologue du cégep pour apprendre à mieux vivre avec le stress. J’ai appris à ne pas me laisser décourager par une mauvaise note. »

Ne pas se laisser abattre

Elle qui croyait que ça allait bien dans un de ses cours en particulier a été atterrée par une note de 35 % à son deuxième examen. « J’ai paniqué, évidemment. Mais je me suis reprise et par la suite, j’ai eu 96 % et 98 %! », raconte fièrement celle qui désire s’inscrire à l’université l’automne prochain dans le domaine biomédical afin de poursuivre une carrière en recherche.

Aide pédagogique individuel 

Pour rencontrer votre aide pédagogique individuel (API), vous devez obligatoirement prendre un rendez-vous. Omnivox > Prise de rendez-vous.

Pour rencontrer un aide pédagogique individuel (API) à la réussite, communiquez par MIO à l’adresse API-réussite.

Services aux étudiants

Nos équipes des Services aux étudiants vous accompagnent tout au long de votre parcours collégial. Écrivez à cette adresse :
servicesetudiants@cegeplevis.ca

« Le meilleur conseil que je peux donner c’est de ne pas hésiter à demander de l’aide, peu importe laquelle, quand ça ne va pas bien. Et surtout, ne jamais se préoccuper du jugement des autres et persévérer! »

Amélia a eu la chance d’être bien entourée et elle a reçu beaucoup d’appui de la part de son amoureux, qu’elle a rencontré à sa première année au cégep. Comme il était dans le même programme qu’elle, il la comprenait lors des moments plus difficiles. Ses colocataires de résidence, ses amis et ses parents ont également été une source de motivation importante.